Le retard du chantier : les 5 points à connaître pour un acquéreur 

Lorsque les retards de chantier surviennent, les acquéreurs sont souvent confrontés à une attente prolongée, engendrant des préjudices économiques dus aux coûts supplémentaires engagés, tels que les frais de logement alternatif ou les intérêts sur les prêts. De plus, le préjudice moral causé par l’incertitude et la frustration peut être considérable.

    Communiquer régulièrement avec le promoteur

    :Maintenir une communication ouverte et régulière avec le promoteur est essentiel. Si un retard survient, demandez des explications détaillées sur les raisons du retard, les mesures prises pour y remédier et les nouveaux délais prévus. Assurez-vous de documenter toutes les communications écrites et les engagements pris par le promoteur.

    Vérifier le contrat de VEFA

    Référez-vous au contrat de VEFA pour comprendre les dispositions relatives aux retards de chantier. Vérifiez les clauses concernant les délais de livraison et les éventuelles pénalités ou indemnités en cas de retard. Connaître vos droits selon le contrat vous aidera à savoir quelles actions entreprendre.

    Faire des inspections régulières du chantier

    Si possible, effectuez des visites régulières sur le chantier pour surveiller l’avancement des travaux. Notez tout retard ou problème rencontré et prenez des photos pour documenter l’état d’avancement. Cette vigilance peut vous aider à détecter les signes précurseurs de retards et à agir en conséquence.

    Garder une trace des dépenses supplémentaires

      Si le retard entraîne des coûts supplémentaires pour vous, tels que des frais de logement alternatif ou des intérêts sur les prêts, gardez une trace de ces dépenses. Ces informations peuvent être utiles pour demander une compensation ou des indemnités ultérieurement.

    Envisager des recours légaux si nécessaire

      Si le retard persiste ou si le promoteur ne prend pas les mesures appropriées pour remédier à la situation, envisagez des recours légaux. Cela peut inclure l’envoi d’une mise en demeure formelle, la médiation, l’arbitrage ou le recours aux tribunaux, selon la gravité du retard et les dispositions contractuelles.

Un acquéreur confronté à un retard de chantier dans le cadre d’une VEFA doit maintenir une communication ouverte avec le promoteur, vérifier les termes du contrat, surveiller l’avancement des travaux, documenter les dépenses supplémentaires et envisager des recours légaux si nécessaire. Être proactif et bien informé est essentiel pour protéger ses intérêts et obtenir une résolution satisfaisante du problème.

La mauvaise foi du promoteur ou d’autres intervenants peut aggraver la situation, mettant en danger la confiance et la crédibilité des parties contractantes. 

La garantie de parfait achèvement : les 5 points à connaître 

La garantie de parfait achèvement est une protection juridique accordée aux acquéreurs d’un bien immobilier dans le cadre d’une vente en l’état futur d’achèvement (VEFA). Elle vise à garantir que le bien livré est exempt de défauts et conforme aux normes de qualité requises. Voici cinq points principaux à savoir sur la garantie de parfait achèvement :

Durée de la garantie

La garantie de parfait achèvement couvre les défauts et malfaçons constatés dans le bien immobilier pendant une période d’un an à compter de la réception des travaux. Pendant cette période, le promoteur est tenu de remédier à tous les défauts de construction qui relèvent de sa responsabilité.

    Nature des défauts couverts

    La garantie de parfait achèvement concerne principalement les défauts de conformité et les malfaçons mineures constatés dans le bien livré. Cela peut inclure des problèmes tels que des fissures dans les murs, des fuites de plomberie, des problèmes d’isolation, des portes qui ne ferment pas correctement, etc.

    Procédure de signalement des défauts

      L’acquéreur est tenu de signaler par écrit tous les défauts et malfaçons constatés dans le bien immobilier au promoteur, dans un délai d’un an suivant la réception des travaux. Il est recommandé d’envoyer cette notification par lettre recommandée avec accusé de réception pour conserver une preuve de la réclamation.

    Obligation du promoteur

    ne fois les défauts signalés, le promoteur est tenu d’intervenir pour remédier aux problèmes dans les meilleurs délais et à ses frais. Il doit prendre en charge tous les travaux de réparation nécessaires pour garantir que le bien est livré conforme aux normes contractuelles.

    Recours en cas de non-respect de la garantie

    Si le promoteur ne prend pas les mesures nécessaires pour remédier aux défauts signalés dans le cadre de la garantie de parfait achèvement, l’acquéreur peut envisager des recours juridiques. Cela peut inclure l’envoi d’une mise en home formelle, la médiation, l’arbitrage ou le recours aux tribunaux pour obtenir une réparation appropriée.

La garantie de parfait achèvement offre une protection importante aux acquéreurs de biens immobiliers neufs en garantissant que le bien est livré conforme et exempt de défauts pendant la première année suivant la réception des travaux. Il est essentiel pour les acquéreurs de connaître leurs droits en matière de garanties et de suivre la procédure appropriée pour signaler et remédier aux défauts constatés.

Dans le contexte complexe des transactions immobilières, la vente en l’état futur d’achèvement (VEFA) représente un domaine délicat où les litiges peuvent surgir, causant des préjudices économiques et moraux aux acquéreurs. Face à ces défis, le Cabinet ZAKINE se distingue comme un allié juridique fiable, offrant expertise et détermination pour défendre les droits des acquéreurs dans les Landes, en Aquitaine et au-delà.

La VEFA implique une série d’acteurs clés, notamment le promoteur, le maître d’œuvre et le conducteur de travaux. Chacun porte une part de responsabilité dans le respect des délais de livraison, de la qualité de construction et du respect des engagements contractuels.

Nous comprenons les spécificités du marché immobilier dans la région bordelaise,  les Landes et en Aquitaine, ainsi que les particularités juridiques de la région. Notre expertise s’étend à tous les aspects des litiges VEFA, y compris la garantie de parfait achèvement, la garantie décennale et les recours juridiques disponibles.

Avec notre engagement envers le professionnalisme, la réactivité et la détermination, le Cabinet ZAKINE travaille pour assurer la protection des intérêts de nos clients. Nous intervenons sur le Tribunal judiciaire de Mont de Marsan ainsi que sur les Cours d’appel de Bordeaux en de Pau.

Si vous êtes confronté à des retards de chantier, des malfaçons ou d’autres problèmes dans le cadre d’une VEFA ou CCMI dans les Landes, en Aquitaine ou ailleurs, contactez le Cabinet ZAKINE dès aujourd’hui pour une consultation et découvrez comment nous pouvons vous aider à obtenir justice et réparation. 

 

 

 

 

 

Bookmark deze pagina!